wordpress-923188_1920

Six conseils pour être au top des recherches Google

Le référencement sur Google requiert de respecter un certain nombre de règles essentielles. Voici quelques conseils pour un SEO au top !

Petit rappel, la différence entre SEA et SEO

SEA, pour Search Engine Advertising renvoie aux actions d’achats publicitaires. En somme, vous payez Google pour être en haut de ses pages de résultats de recherche, et vous apparaissez comme une « Annonce ».

SEO, pour Search Engine Optimization, renvoie aux actions de rédaction web que vous effectuez pour alimenter du contenu sur votre site.

Dans les lignes qui suivent, nous parlerons du SEO, ou référencement naturel. C’est un travail plus fastidieux que le SEA, mais plus efficace à long terme.

1 – Créer un contenu à forte valeur éditoriale

Selon une étude My Ranking Metrics, Google référence mieux les contenus à forte valeur éditoriale que les contenus plus courts. Un article sur votre blog d’actualités doit par exemple contenir entre 600 et 1000 mots. Les pages permanentes, ou pages stratégiques, doivent contenir entre 500 et 600 mots, et les pages produits (pour la vente en ligne), entre 300 et 400 mots. Ce sont des chiffres minimums à atteindre.

2 – Donner un axe au contenu

C’est la règle des 1%. Le mot clé sur lequel vous souhaitez positionner votre article ou contenu permanent doit se répéter au minimum une fois tous les cent mots. Les robots de Google saisiront mieux la requête de votre positionnement. Cette récurrence du mot clé permettra d’articuler le contenu de façon pertinente pour les internautes. Un article, un sujet.

3 – Définir un style et une ligne éditoriale

Il est important de définir un style et une ligne éditoriale pour déterminer une cohérence entre tous les contenus de votre site web. Dois-je adopter un ton décalé, pédagogique, académique ? En veillant à respecter le style choisi (celui qui correspond à votre identité de marque et à la teneur des messages que vous souhaitez transmettre) vous pourrez ensuite articuler votre narration. Identifiez d’abord vos caractéristiques : quels sont mes domaines d’expertise ? Dans quel secteur d’activité mon entreprise évolue-t-elle ? Quelles sont les valeurs portées par votre organisation ? Et déterminez ensuite les axes, sujets et actualités à propos desquels vous pourrez prendre la parole sur le web, en y apportant votre touche et votre expertise.

4 – Les balises SEO : balises méta et balises Hn

Lorsque vous vous apprêtez à publier un article web sur votre site internet, ne négligez pas les balises métas et balises Hn. Prendre du temps sur ces éléments est payant pour optimiser la lisibilité de votre article.

Les balises méta sont les phrases courtes que l’on retrouve dans les résultats de recherche Google. Ce sont les titres et descriptions, affichés en listes de résultats de page. En un bref coup d’œil, l’internaute qui cherche une réponse à ses questions doit savoir si votre article contient cette réponse. N’oubliez donc pas d’intégrer votre mot clé dans cette balise. Enfin, une balise méta, ou méta-description, doit comporter environ 150 caractères.

Les balises Hn sont des indicateurs multiples que l’on trouve au cœur de votre article. Elles vous permettent d’indiquer à votre site web l’ordre d’importance des différents titres contenus dans votre article. Afin de ne pas perdre le lecteur, il est conseillé de faire des paragraphes relativement courts, précédés chacun d’un titre. Ce titre permet au lecteur de comprendre rapidement le contenu qui sera détaillé dans le paragraphe correspondant. Il permet également au robot Google d’évaluer la pertinence de ce contenu, par rapport à son titre.

Un petit conseil pour vos titres (hn), utilisez la forme interrogative. Une question ? Voici la réponse dans le paragraphe.

5 – Ecrire pour les internautes !

Même si ce sont des robots de Google qui évaluent la qualité de vos contenus, n’oubliez pas que vous vous adressez des êtres humains ! Google met justement en avant des articles bien structurés et aux contenus pertinents pour les lecteurs. Plus un article sera efficace dans la qualité des informations apportées au lecteur, plus il sera lu, et plus Google aura tendance à mettre en avant cet article, plutôt qu’un autre.

6 – Réaliser du maillage interne et externe

Il est important que votre site web contienne de nombreuses pages différentes. Cela permettra à Google de mieux différencier leurs contenus respectifs. Ce sera aussi l’occasion de créer des liens renvoyant à plusieurs pages à l’intérieur de votre site (redirigeant vers « nos services, « l’équipe », « nos valeurs », « nos produits », « nos avis client », « nos références », etc.). C’est le maillage interne. Aussi, il est important que vous soyez référencé par d’autres sites internet (maillage externe). Un de vos fournisseurs peut par exemple vous indiquer dans sa rubrique « nos clients » et y intégrer un lien URL conduisant vers votre site web. Pensez à créer de nombreux liens conduisant vers d’autres sites internet que le vôtre, et assurez-vous que vos clients, partenaires, fournisseurs, fassent de même. Plus votre site sera « cité » par des tiers jugés « de confiance » par Google, plus il sera reconnu à son tour comme un site « de confiance », et donc digne d’être montré en haut des résultats de recherche.

Pour finir, voici quelques outils en ligne qui peuvent vous guider dans votre fastidieux travail de référencement naturel :

UberSuggest : recoupe les suggestions Google Keyword Planner et Google Suggest

Answer the public + SEO Quantum : permettent de trouver des axes pour construire son plan d’article web

Semrush (service payant) + Related Keyword : vous aident à vous positionner sur des mots clés vraiment recherchés par les internautes

Google trends : pour connaître les recherches tendances des internautes et savoir sur quelle requête se positionner

Partagez cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email